Ambre 4,65 carats

Nouveau produit

Ambre 4,65 carats

Plus de détails

Attention : dernières pièces disponibles !

8,00 €

Fiche technique

Carats : 4,65
Longueur mm : 18
Largeur mm : 14
Profondeur mm : 6
Propriétés : www.sante-pierres.com
Clarté : Translucide
Traitement : Aucun
Origine : Pologne

En savoir plus

Ambre

Autres dénominations : succin (ce terme regroupe toutes les substances naturelles ayant des caractéristiques et compositions proches de celles de l'ambre), succincte.

C10H16O
• Dureté : 2-2,5 ; cassant
• Transparent, translucide
• Couleur : jaune miel, orange, blanc-jaune, rouge hyacinthe, rarement aussi jeu, verdâtre et noir
• Indice de réfraction : N = 1,537-1,545
• Biréfringence : aucune
• Dispersion : aucune
• Pléochroïsme : aucun.
• Trace : blanche • Éclat : gras, terne
• Clivage : aucun
• Cassure : conchoïdale
• Densité: 1,05-1,1
• Système cristallin: amorphe
• Morphologie : pas de cristaux, amas, formes stalactitiques, imprégnations. Renferme fréquemment des mouches ou autres insectes, ou des restes végétaux parfaitement bien conservés
• Luminescence : bleuâtre
• Chimie : soluble dans l'alcool, l'éther, enzol et d'autres, mais résistant aux acides, à l'exception de H2S04
• Autres propriétés : facile à fondre ; ramollit à la flamme e bougie et brûle avec une odeur aromatique caractéristique; se charge électriquement par frottement. Avec le temps, l'ambre suit un vieillissement se manifestant par une perte de l'éclat et ne fissuration en surface. Par ailleurs, il est attaqué par la sueur, il ne devrait donc pas être porté directement sur la peau, et faut le protéger des rayons directs du soleil.

L'ambre s'est surtout formé dans les sédiments tertiaires à partir de résines fossiles de conifères (Pinaceae, Taxodiaceae, Cupressaceae, etc.), d'où il a été transporté dans les alluvions. Très répandu à certains endroits, il est recherché et travaillé à la manière des pierres nobles depuis la nuit des temps. Le terme de "succinite" vient probablement du latin succus = jus. La plupart des dénominations d'usage dérivent de l'endroit où l'ambre est collecté et désignent différentes qualités; ainsi, on parlera d'ambre birman, d'ambre de Moravie ou d'ambre roumain. À Rome, on l'appelait electrum, car, lorsqu'on l'électrisait par frottement, il attirait un petit morceau de papier fin.
De nos jours, les ouvrages spécialisés recensent une cinquantaine de dénominations s'appliquant à cette substance, ou à ces résines fossiles. Les fouilles archéologiques effectuées dans les sépultures ont permis de mettre au jour des amulettes et fragments de talismans en ambre, montrant qu'il était déjà recherché au Paléolithique.
Par ailleurs, la première évocation de l'ambre figure sur un ostracon gravé de caractères cunéiformes (Xe siècle av. J.-C), qui est conservé au British Museum à Londres. À l'âge de pierre, puis à l'âge du bronze, l'ambre servit de monnaie d'échange.
La légendaire route de l'ambre, qui, partant des côtes de la Baltique, traversait toute l'Europe, est quant à elle inscrite dans notre mémoire collective.
Cette pierre très prisée des Grecs est décrite dans l'Odyssée d'Homère, et citée par Platon, Hippocrate, Sophocle et bien d'autres auteurs anciens. Dans le monde antique, l'ambre comptait parmi les matières les plus nobles.
On lui attribuait des vertus curatives. Il servait notamment de remède pour soigner les maladies des yeux et des oreilles et il était également censé apaiser les maux de dents et d'estomac, et même prévenir et guérir les rhumatismes. On le prescrivait sous forme de poudre mélangée à de l'huile ou à de l'eau.
Aujourd'hui encore, certains Grecs et Siciliens croient que l'ambre protège contre le mauvais œil. L'ambre et les produits organiques de même type sont présents presque partout dans le monde, bien que les sites les plus célèbres et les plus riches soient localisés dans les pays qui bordent les côtes de la Baltique, d'Allemagne jusqu'en Estonie.

• Techniques de taille : petits objets ornementaux, cabochons, perles, très rarement taillé à facettes
• Utilisation : fabrication de bijoux, d'objets de fantaisie et de souvenirs
• Imitations : Bakélite, Celluloïd, fragments d'ambre compressés (ambroïd).

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Ambre 4,65 carats

Ambre 4,65 carats

Ambre 4,65 carats